Teachers begin, finally, to receive their salaries from the 'National Education Plan'

The article below (in French) from Le Nouvelliste, March 12, 2012, reports that teachers in three departments of Haiti recently received their paycheques for the first three months of the school year, October to December. Salaries for January and February are to be paid at the end of March.
 
The information in the article is very incomplete. Have teachers in only three departments been paid? What about the other seven departments? What are the attitudes of teachers to all this?


Début du paiement des salaires des enseignants

Le Nouvelliste, 12 mars 2012
Les maîtres recrutés dans le cadre du programme de scolarisation universelle gratuite et obligatoire commencent à recevoir leurs salaires. Tout a commencé la semaine dernière au niveau de trois départements : Centre, Nippes et Sud-Est.

Jeudi 8 mars 2012, les maîtres du Centre ont été les premiers à recevoir leurs chèques de trois mois de salaire; ces bénéficiaires ont dû attendre cinq mois. Enfin, ils sont arrivés au bout du tunnel. Et beaucoup d'entre eux étaient contents de recevoir les trois mois d'arriérés à raison de 8 000 gourdes le mois. Cette même opération s'est poursuivie le vendredi 9 mars dans le département des Nippes et le samedi 10 mars dans le Sud-Est. Sous les yeux des représentants du ministère de l'Education nationale et de la Formation professionnelle, du représentant du ministre Réginald Paul, le professeur Fadoul Destiné, et en présence des journalistes des médias locaux, les chèques ont été émis à l'ordre de bon nombre d'enseignants impliqués dans le programme.

D'autres chèques n'ont pas été distribués à cause des erreurs matérielles: des noms qui ne correspondaient pas à la carte d'identification nationale ou au matricule fiscal et d'autres erreurs relevées à ce niveau. Les directeurs départementaux ont donné rendez-vous à ceux qui n'ont pas encore reçu de salaire afin de faire le nécessaire. Les enseignants se sont montrés très compréhensifs et ont promis de revenir à la date du rendez-vous. Les responsables des directions départementales vont travailler sérieusement en vue de poursuivre le processus de paiement des salaires déjà enclenché dans les trois départements scolaires du pays.

Les directeurs départementaux ont promis à ceux-là qui ont déjà reçu les trois mois de salaire que les deux autres (janvier et février) seront versés à la fin du mois de mars ou au début du mois d'avril. Ce discours les a un peu rassurés, car beaucoup d'entre eux commençaient à rouspéter. Lorsqu'ils ont appris que le ministère de l'Education nationale et de la Formation professionnelle va prendre toutes les mesures nécessaires pour que les chèques soient distribués de manière régulière à tous les enseignants recrutés dans le programme, ils se sont calmés.

Questionné sur les erreurs commises dans les contrats, le directeur départemental de l'Education nationale, Marc Elder Charles, dit n'être pas responsable, car elles ont été commises par les maîtres eux-mêmes. «On relève des cas où il y a incompatibilité entre le numéro d'identification réel et celui figurant dans le contrat». Pour d'autres, il y a un problème de nom. Dans de pareils cas on doit reprendre le processus. Et cela retarde un peu l'émission des chèques de ceux qui n'ont pas touché depuis le mois d'octobre 2011, a-t-il ajouté.

Le cas n'est pas différent dans le département des Nippes, où des cas similaires sont survenus. Le directeur départemental Denis Cadeau et ses collaborateurs (Gontran Pierre, coordonnateur fondamental ; Cadner Lazarre, inspecteur principal à l'Anse-à-Veau; Laurent Jadotte, inspecteur principal de Miragoâne; Monard Germain, inspecteur des Baradères et Mme Rose Nadine François, responsable des ressources humaines) ont bien géré la situation. Tout compte fait, le programme de scolarisation universelle gratuit et obligatoire, lancé en octobre 2011, aura permis de créer des emplois au niveau des villes de provinces et dans les milieux reculés de nos départements.