L’Exécutif et Youri Latortue accusés de projeter l’assassinat de 2 parlementaires.

L’Exécutif et Youri Latortue accusés de projeter l’assassinat du Député Sadrac Dieudonné et du Sénateur Moïse Jean-Charles

Par Radio Kiskeya,Haiti le 7 Novembre 2012

http://radiokiskeya.com/spip.php?article9264

Des révélations du représentant de la circonscription des Gonaïves qui parle d’une réunion qu’aurait tenue à cet effet, le mois dernier dans la Cité de l’indépendance, l’ex-Sénateur de l’Artibonite qu’il rend responsable, avec le Président Martelly, de tout ce qui pourrait lui arriver.

Le Député des Gonaïves (Artibonite, nord), Sadrac Dieudonné, a indexé mercredi le conseiller spécial du chef de l’Etat, Youri Latortue, en accusant le gouvernement Martelly-Lamothe de fomenter un complot visant à assassiner le Sénateur du nord, Moïse Jean-Charles, et lui-même en raison de leur farouche opposition à la gestion catastrophique du pouvoir.

S’exprimant lors d’une conférence de presse au Parlement, l’élu du MOCHRENA a indiqué que l’ex-Sénateur de l’Artibonite -pour qui il serait devenu gênant- aurait tenu une réunion secrète en vue de planifier l’exécution des deux personnalités politiques. Dix-sept personnes, parmi elles deux femmes, auraient assisté, le 17 octobre dernier, à cette rencontre qu’avait abritée la maison d’un particulier aux Gonaïves, dans le quartier populaire de Raboteau. Un Député du parti de Youri Latortue, Ayiti Ann Aksyon, et un autre participant seraient partis avec précipitation en signe de désaccord après avoir pris connaissance des objectifs criminels poursuivis.

Ce projet macabre, impliquant également des scénarios de kidnapping, devrait se matérialiser n’importe où sur le territoire national conformément aux dispositions qu’aurait annoncées M. Latortue, a expliqué Sadrac Dieudonné qui dit avoir obtenu de précieuses informations de ses « services de renseignement ». Renonçant à se mettre à couvert et déterminé à prononcer des conférences dans plusieurs régions, le président du bloc parlementaire pour le renforcement institutionnel (PRI) affirme que sa vie est désormais entre les mains du Président Michel Martelly et de l’ancien Sénateur.

De même, le Député Dieudonné, apparemment confiant quant à la capacité de son équipe de son escorte à assurer sa sécurité, affirme qu’il entend continuer à critiquer sévèrement les dérives du régime en place accusé de patauger dans la corruption.

Youri Latortue, tout comme la Présidence, n’avait pas encore réagi à ces graves déclarations d’un des principaux représentants de l’opposition parlementaire susceptibles de mettre dans l’embarras un pouvoir déjà accusé d’intolérance et de propension à l’autoritarisme menaçant les acquis démocratiques.