Irma : Un disparu et plusieurs blessés dans le Plateau central et le Nord

Par Alter Presse, Haïti, le 7 septembre 2017

Une personne est portée disparue et deux autres ont été blessées, lors des pluies orageuses et rafales de vents, qui affectent Haïti, au moment où le cyclone Irma évolue au large du pays, informent les autorités.

La personne disparue l’a été au niveau de la rivière Cercane, département du Plateau central, selon les premières informations partielles fournies par la Direction de la protection civile (Dpc).

Deux autres personnes ont été blessées à Dondon (Nord), suite à une chute d’arbre, indique la même source.

Des inondations se sont produites à Ouanaminthe et Fort-Liberté (département du Nord-Est). La route nationale #3 entre Hinche (chef-lieu du département du Plateau central)) et Cap-Haïtien (Nord) est bloquée par les crues de la Ravine Grand Couim.

Des crues modérées sont également observées au niveau des rivières du département de l’Artibonite (Nord).

Un ancien pont frontalier, situé entre Ouanaminthe et Dajabon (République Dominicaine), s’est effondré.

A Fort-Liberté, la Police nationale d’Haïti (Pnh) a procédé, la veille, à l’évacuation de l’ancienne prison civile.

Selon la Protection civile, 65 abris provisoires ont été ouverts dans le Nord-Est, le Nord, le Plateau central, l’Artibonite et le Nord-Ouest, accueillant 2,095 personnes.

D’autre part, l’Institut du bien-être social et de recherches (Ibesr) annonce avoir procédé, entre le mercredi 6 et le jeudi 7 septembre 2017, à l’évacuation de 1,431 enfants dans des quartiers précaires et des orphelinats.

Des équipes de la mairie de Port-au-Prince s’activent à persuader des familles, habitant le bord de mer de la capitale, dans des maisons de fortune, à se déplacer.

Quelques dizaines de familles se sont dirigées vers des bâtiments scolaires, désignés comme abris provisoires, mais ne bénéficient pas encore d’assistance

Le département de l’Ouest n’est certes pas menacé directement par l’ouragan Irma. Cependant, selon les prévisions, il n’est pas exclu que des pluies et inondations y provoquent d’importants dommages.

L’alerte rouge est toujours maintenue sur tout le territoire national. Les activités maritimes et aériennes ont été suspendues, alors que le gouvernement a décrété congé général la journée du 7 septembre 2017 à partir de midi, selon un communiqué très tardif du premier ministre Jack Guy Lafontant.