Affaire Joseph Baptiste, il y aurait des complices, selon le procureur

Par Frandley Denis Julien, Le National, Haïti, le 7 septembre 2017 

Le colonel retraité Haitiano-Américain Joseph Baptiste, 64 ans, a fait sa comparution initiale devant la juge fédérale, Page Kelley, à Boston le jeudi 7 septembre. Appréhendé le mardi 29 août dernier, M. Baptiste, qui travaille depuis longtemps comme dentiste dans le Maryland, est accusé de complot en vue de violer le Foreign Corrupt Practices Act et de commettre le blanchiment d’argent. 

Cette arrestation est le résultat d’une investigation entamée en 2014 par les autorités américaines en vue d’épingler des hommes d’affaires établis aux Etats-Unis et soupçonnés de soudoyer des officiels haïtiens en vue d’obtenir de juteux contrats en Haïti. Au regard de la loi américaine précitée, cette pratique est illégale. C’est en vertu de cette même loi que plusieurs anciens officiels haïtiens et hommes d’affaires américains avaient été arrêtés dans le cadre du scandale de la  défunte Teleco. 

Au cours de la comparution de jeudi, le procureur a accepté que l’accusé soit libéré sous caution -fixée à 250.000 dollars et assortie d’un délai de 15 jours - pourvu que l’accusé soit interdit de voyager et que son domicile soit vidé de toute arme à feu. 

Quant à l’accusé, il a demandé au tribunal de lui restituer son passeport pour qu’il puisse aller prodiguer des soins médicaux en Haïti. Le gouvernement s’est opposé à cette requête. La Cour a demandé que le district du Maryland lui transfère le passeport de l’accusé. 

Le procureur communiquera bientôt la liste des présumés complices du Dr. Baptiste qui, en la circonstance, a renoncé à son droit à une audience préliminaire. 

Nous suivrons cette affaire de près pour nos lecteurs.